Effets et protocole

Le protocole de traitement doit tenir compte du cycle pilaire pour agir en phase anagène. Le nombre de séances et l’intervalle entre les séances sont déterminés pour apporter des résultats visibles dès la première séance.

Les 3 phases du cycle pilaire sont :

  • La phase anagène est la phase de croissance qui aboutit à la formation d’un nouveau poil. Elle dure sept ans en moyenne pour le cheveu, entre un et trois mois pour les autres poils. C’est lors la phase anagène du poil que l’épilation laser est efficace.
  • La phase télogène dure entre 3 mois et 6 mois avant d’aboutir à la chute du poil. C’est une phase de repos durant laquelle le poil tombe en préparation du développement d’un nouveau poil. Lors de cette phase du cycle pilaire, le laser est inefficace.
  • La phase catagène est courte et transitoire, elle marque le début de l’involution du poil lorsque le bulbe (partie inférieure du poil) remonte vers la surface cutanée où il sera expulsé. Lors de cette phase du cycle pilaire, le laser est inefficace.

Les tiges pilaires suivent un cycle de vie de 4 mois à plusieurs années au cours duquel elles naissent, deviennent adultes, vieillissent et meurent. Le cycle pilaire se perpétue grâce à la matrice germinative et au bulbe qui sont responsables de la repousse de nouveaux poils.

Le poil évolue de façon cyclique qui diffère d’un endroit à l’autre du corps, selon l’âge et l’individu. Si nous naissons tous avec un capital pileux de quelque cinq millions de follicules sur le corps, ceux-ci sont inégalement répartis de la chevelure aux jambes.

L’épilation laser est efficace en phase anagène du cycle pilaire

La première condition pour obtenir l’épilation définitive d’une zone est d’intervenir au moment où le poil est en phase de croissance. La phase anagène est la seule phase du cycle pilaire ou la racine est chargée de mélanine qui absorbera la lumière laser.

A un moment donné, 10 à 30% de la pilosité d’une zone est en phase de croissance. Lors d’une séance, seuls ces poils sont susceptibles d’être détruits par le traitement au laser. Les poils en phase télogène (mort) et catagène (reconstitution) seront ciblés à un autre moment du cycle pilaire.

Un cycle pilaire dure de 4 à 18 mois en fonction de la localisation sur le corps. Plusieurs séances sont nécessaires pour atteindre tous les poils.

L’épilation laser nécessite plusieurs séances

Le phototype (couleur de la peau) et les réactions au soleil doivent être pris en compte afin de paramétrer le laser pour être efficace sans endommager la peau. Sur une même zone de peau les trois phases coexistent, mais seule une faible proportion de 30 à 50% de poils sont au repos, assurant le maintien en permanence de la chevelure ou de la pilosité.

 

Zone à épiler Nombre de séances (en moyenne)
Maillot 6 – 8
Aisselles 6 – 8
Demi-jambes 6 – 8
Cuisses 7 – 9
Lèvre supérieure 8 – 10
Menton 8 – 10
Favoris 8 – 10
Zone intersourcillière 6 – 8
Barbe 6 – 8
Dos 7 – 9
Torse 6 – 8
Ventre 6 – 8
Épaules 10 – 12
Fesses 6 – 8

Les effets attendus

Après le nombre de séances indiquées ci-dessus, l’épilation laser permet généralement une épilation définitive de 80 à 95% des poils terminaux de la zone traitée.

Le laser est la seule technique qui obtient de tels résultats. Les appareils à lumière pulsée, lampe flash ou IPL ne disposent d’aucune étude scientifique mesurant à long terme la durée de l’épilation.

A noter, avec l’âge ou une imprégnation hormonale importante, de nouveaux bulbes peuvent apparaître qui donneront quelques nouveaux poils.

Epilation definitive liege